• Nostalgie


    votre commentaire
  • Ma petite caline n est plus

    Elle a ete euthanasiee ce matin

    Une pancreatite tres severe

    La veto a tout tente pour la sauver

    4 jours de soins intensifs

     

    Sans resultats 

    J ai un immense chagrin

    Ma petite compagne pendant 12 ans

    Il  me reste plus que des photos

     

     


    2 commentaires

  • 3 commentaires

  • 1 commentaire
  • rv  chez  chat doc  on ote  les  fils  et on enleve  la  collerette  .....ouf!!!!!!


    2 commentaires
  • il y a 3 jours elle a du se faire piquer par un insecte sur la terrasse  et a fait un abcés

    il a fallu des points de suture et des antibiotiques  et anti inflammatoires

    et port de la la collerette jusqu'au 11 juin

    pour ne pas arracher les fils et ne pas lécher la plaie

    c 'est pas drôle ni pour elle ni pour sa maitresse !!!!


    2 commentaires
  • c'est mon copain

    il vient me voir et je vais chez lui

    c'est le voisin


    5 commentaires
  • Je suis chez moi  !!!!

     


    1 commentaire
  • je suis allée dans une école privée Ste Procule 

    ça fait toujours rire les gens et pourtant cette sainte a une histoire 

    quand j étais interne dans cette école , tous les jeudis nous allions faire une promenade avec jupe plissée bleu marine  chemisier blanc  et calot sur la tête 

    très souvent dans les vallons de ste procule vers la petite chapelle ou procule a termine sa vie 

    Ste Procule  

     

    Ste Procule

    je vous raconte un peu sa vie

     

     

    "

     

    "Sainte Procule  était fille unique d’une famille du Rouergue et naquit à Rodez.

     

    Elle était belle, douce et affable. Elle avait l’esprit vif et montrait toujours beaucoup de tact. Bref, elle avait tout pour plaire. Assez tôt, elle désira consacrer sa virginité à Dieu. Mais ses parents avaient d’autres vues sur elle.

     

    Dès l’âge de dix-sept ans, ils lui trouvèrent un époux dans la personne d’un riche seigneur qui se nommait Géraud.

     

    Procule refusa en disant qu’elle se réservait pour Jésus-Christ

    Ses parents la fiancèrent, malgré elle et fixèrent la date des noces

    Le matin du jour redoutable, tout était disposé pour la fête. Les amis étaient là et Géraud était arrivé avec sa famille, ses amis et une pompe magnifique.

     

    Seule Procule n’était pas là !

     

    Quittant ses vêtements, elle s’habilla de guenilles et sortit furtivement de la maison pour s’enfuir dans les bois et par delà les montagnes.

     

    Elle traversa les montagnes qui séparent le Rouergue de l’Auvergne : rien ne l’arrêtait, ni rochers, ni précipices, ni bêtes sauvages, ni les fatigues. C’était comme si elle avait eu des ailes. Elle arriva dans le Bourbonnais près de Gannat et s’arrêta le long du ruisseau d’Andelot. Elle y découvrit une petite caverne et s’y installa.

    Géraud partit avec ardeur et au bout de quelque temps d’errance, il finit par trouver une bonne piste.

     

    Il vint dans le Bourbonnais

    Mais Géraud la rattrapa à cent mètres de Gannat et lui dit :“Procule, vous n’êtes pas moins indigne de la vie que de mon alliance; vous n’avez pas voulu de moi pour époux, vous m’aurez pour bourreau”. Il tira son épée et lui trancha la tête qui roula à ses pieds.

     

    Mais Procule se relève, prend sa tête entre ses mains et marche, d’un pas assuré, vers Gannat. A la vue de ce miracle, Géraud se prosterna au pied de Procule, tout baigné des larmes du repentir. Elle se retourna et l’assura de son pardon. Puis elle reprit sa marche vers Gannat.

    Arrivée dans la ville, Procule passa par plusieurs rues avec sa tête entre les mains. Les habitants étaient stupéfaits. Plusieurs l’injurièrent en la traitant de sorcière. Mais ceux qui l’avaient insulté furent atteint de maladies incurables, d’autres devinrent indigents et d’autres eurent une mort violente ou honteuse.

     

    Procule arriva ainsi à l’église de la Sainte Croix et alla se prosterner devant un autel où un prêtre disait la messe. Ses mains laissèrent échapper sa tête et son corps s’affaissa pour ne plus se relever.

     

    Elle fut inhumée près du grand autel."

    Est ce une légende ?


    2 commentaires
  • La musique adoucit les mœurs ....

    alors calez vous dans un  fauteuil et écoutez

    Relaxation

     

    voila c'est tout pour aujourd'hui   


    6 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires